La trufficulture, une filière agricole, de la plantation à la commercialisation.

La trufficulture représente une opportunité de diversification agricole sous réserve de respecter les étapes suivantes :

La réussite de sa mise en œuvre nécessite :

  • De vérifier les potentialités du terrain par rapport aux besoins de la truffe
  • De réaliser la plantation avec des essences adaptées et des plants certifiés
  • De mettre en œuvre, tous les ans, les travaux indispensables à la reprise des plants et au développement du champignon
  • D’installer un système d’arrosage pour garantir une production régulière
  • De s’informer régulièrement des avancées scientifiques et techniques


Un technicien spécialisé dans la trufficulture pour vous accompagner

Vous détenez une parcelle sur laquelle vous souhaitez implanter une truffière ? Il est impératif de s’assurer du potentiel de production de ce terrain.

Le technicien vous accompagne en vous proposant :

  • Une visite de terrain et un diagnostic avant plantation
  • Une demi-journée de formation sur l’implantation d’une truffière
  • Un suivi annuel de votre plantation pour vous apporter des conseils adaptés
  • Des formations techniques
  • Un bulletin d’information
  • Une restitution des résultats d’expérimentation

Découverte d'une truffe par un chien Lagotto


Des formations toute l’année

Les actions sont ouvertes à l’ensemble des adhérents d’une association de Nouvelle Aquitaine.

Programme des formations :

Dressage du chien à la recherche de truffe
Objectifs de l’intervention : réussir l’éducation de son chien

Implantation d’une truffière
Objectifs de l’intervention : réussir la plantation de sa truffière

Contrôleurs en trufficulture
Objectifs de l’intervention : devenir contrôleur sur les marchés. Une attestation est délivrée en fin de cycle.


Taille et gestion de l’écosystème truffier
Objectifs de l’intervention : Maintenir ou ramener l’écosystème truffier dans les conditions favorables à la production de truffes (Tuber melanosporum)

Statut fiscal et social du trufficulteur
Objectifs de l’intervention : permettre au trufficulteur de comprendre les différents statuts et leur implication fiscale et sociale




Un chien Lagotto recherche une truffe sur l'exploitation agricole

La récolte

La récolte des truffes débute en général vers la mi-novembre et s’achève à la fin du mois de février.

Elle nécessite l’intervention d’un auxiliaire pour la recherche de truffes à maturité, le chien dressé est le partenaire indispensable. Toutes les races de chien sont susceptibles d’être initiées au cavage mais on évitera les races de chiens courants dont l’instinct chasse est trop dominant.

Actuellement, la race qui est très représentée est celle du Lagotto Romagnolo, ce chien d’origine italienne présente une bonne aptitude à la recherche des truffes. Dans certaines région la recherche avec le cochon est encore présente mais de plus en plus rarement.

Lorsque le chien « a marqué » la terre il est nécessaire de creuser pour trouver le fameux champignon. Les outils de récolte varient dans leur forme et leur conception. Le cavadou (tige de fer avec un bout recourbé et l’autre pointu) est généralement utilisé, d’autre préfèrent un tournevis ou bien encore un outil de récupération.

Le cavage doit toujours avoir lieu au plus près de la commercialisation afin de garantir la qualité des truffes. Après récolte, elles seront stockées en terre entourées d’un papier absorbant à l’intérieur d’une boite hermétique. Le tout sera conservé au réfrigérateur. La veille du marché les truffes seront lavées et brossées sous l’eau afin d’éliminer toute trace de terre. Elles seront ensuite laissées à l’air libre afin qu’elles sèchent puis elles seront replacées comme précédemment jusqu’à la vente.


Commercialisation de la truffe

En réunissant tous les acteurs de la filière, l’AITNA souhaite que la commercialisation des truffes produites en Nouvelle-Aquitaine soit organisée de façon consensuelle pour garantir et préserver les intérêts de chacun.

Pour cela, elle entend développer un programme de qualité des produits, une contractualisation des relations Courtiers/Producteurs, une identification de la Truffe de Nouvelle Aquitaine ainsi que la promotion des circuits de distributions tant localement avec la vente directe en circuit court et sur les marchés que sur le plan National et International.

Pour réaliser ces objectifs, l’AITNA s’appuie sur l’AANA (Agence de l’Alimentation Nouvelle-Aquitaine) dont elle est adhérente et dont la mission est de valoriser et de faire la promotion de tous les produits régionaux au travers d’évènements comme les Salons de l’agriculture.


Démarche qualité

Quel est l’intérêt de la démarche, son fonctionnement ?
Consultez la page avec le lien ci-dessous :